« Le président d’Amazon France accepte de reporter le black Friday ». Vendredi dernier, le même titre était en une de tous les média. Et ça me met profondément en colère, pour plusieurs raisons :

Les média nous infantilisent : n’y a-t-il donc rien de plus important que le black Friday ? Les massacres en Afrique sahélienne, les ouragans qui ont détruit le Guatemala, les 10 millions de personnes pauvres qui vivent en France, que sais-je ? Les média nous croient-ils donc si bêtes qu’ils ne voient aucun autre sujet à mettre en avant ?

Nous ne vivons que pour consommer : Sommes-nous tellement dépendants de notre ventre, de nos loisirs, de notre oisiveté, que nous n’attendons rien de plus que la première occasion qui passe pour dépenser de l’argent (enfin, pour ceux qui en ont !). Et faut-il que nous réagissions tous au sifflet pour nous précipiter le même jour sur les prétendues bonnes affaires qu’on nous promet ? Socrate disait : « il faut manger pour vivre, et non pas vivre pour manger ». Nous en sommes loin !

La France oublie son histoire : savez-vous que la date du  Black Friday est fixée au lendemain de Thanksgiving ? Et savez-vous ce que commémore Thanksgiving ? c’est la fête des récoltes, aux Etats-Unis et au Canada. C’est donc une fête typiquement américaine. Qu’avons-nous donc à faire là-dedans ? n’y a-t-il pas dans notre histoire, dans nos traditions, suffisamment s’occasions de faire la fête pour que nous importions encore ce truc des Etats-Unis, comme nous l’avons déjà fait avec Halloween ? Dans toutes nos régions, il existait des fêtes des moissons, des fêtes des vendanges. Qu’en avons-nous fait ?

Le Gouvernement se ridiculise : après avoir géré lamentablement la communication sur la deuxième vague du Covid, voilà que les ministres se préoccupent de la date du black Friday. Bien sûr, c’est un moment important pour les commerçants, qui ont beaucoup souffert ces derniers mois. Mais faut-il aller pour cela jusqu’à nous faire croire que la vie du pays est suspendue au bon vouloir du président d’Amazon ?

Aussi, je formule une proposition : si le déconfinement tarde un peu, le Gouvernement devrait aller demander au Pape de décaler Noël. Qu’en pensez-vous ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s