La gestion du temps est un sujet sans fin pour les coachs, tellement il y a des grains d’efficacité et de confort à réaliser avec des efforts finalement assez limités. A la suite d’Alain Duluc (voir son article « 13 attitudes à adopter au travail en période crise »), je vous propose aujourd’hui de développer deux des attitudes qu’il propose.

Planifiez vos principales activités à l’avance

Sans doute connaissez-vous l’histoire des trois tailleurs de pierre que l’on interrogea sur ce qu’ils étaient en train de faire.  Le premier, d’un air buté répondit « je taille une pierre », le second, sans lever la tête, « je construis un mur », et le troisième, avec un sourire épanoui, dit : « je bâtis une cathédrale ». Qu’est-ce qui différencie ce troisième compagnon ? Il a un projet, tout simplement. Il a réfléchi au sens de son action.

Il en est de même pour notre travail au quotidien. En prenant le temps de vous projeter mentalement dans votre journée du lendemain, vous mettez votre esprit en projet, et même si vous ne vous en rendez pas compte, votre esprit va commencer à travailler, inconsciemment.

J’ajouterai une recommandation : chaque fois que c’est possible, faites une coupure entre la fin de votre travail et votre retour à vos activités personnelles. L’un des risques majeurs du télétravail est de faire exploser les frontières entre les différents temps de notre vie; or nous avons besoin de fermer un dossier avant d’en ouvrir un autre Si vous avez un temps de transport, ne le passez pas entièrement à réfléchir à vos dossiers, mais prenez aussi le temps de lire, d’écouter la radio, ou toute autre chose qui vous déconnectera du travail. Et si vous avez la possibilité de marcher un peu pour rentrer chez vous, profitez-en !

Faites plusieurs petites pauses

Quand je dirige une chorale, une chose me frappe : pendant une répétition, on travaille un morceau de musique, on s’acharne, on répète, et rien ne va. La semaine suivante, on reprend le même morceau et tout se met en place ! Magie ? Non, simplement, notre cerveau a besoin de « temps morts » pour assimiler ce que nous voulons lui apprendre. C’est l’une des fonctions maintenant bien connues du sommeil.

Ayons donc à l’esprit que nous ne pouvons pas être au top 100% du temps. J’invite tout spécialement les managers à garder cela en tête, et à accepter que leurs collaborateurs ont besoin de faire des coupures. Les pauses café, les pauses en milieu de réunions, les discussions informelles sur le palier, et même les micro-siestes…ne sont pas du temps perdu, mais le gage d’une meilleure efficacité dans la suite de la journée.

Vous n’y arrivez pas ? Quelques idées concrètes :

  • Si vous travaillez seul, par exemple devant votre ordinateur utilisez votre agenda, et mettez des rappels à plusieurs moments de la journée (et taggez les d’une couleur différente et bien visible)
  • Prenez comme règle de toujours laisser un quart d’heure entre deux réunions ou entretiens
  • Allez chercher vous-même vos visiteurs à l’accueil, au lieu de lasser votre assistante le faire
  • Demandez à vos collègues de vous aider en vous invitant au café

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s