Gérer les transitions (2/3)

On ne découvre pas de nouvelles terres sans consentir à perdre de vue le rivage pendant longtemps (André Gide)

La phase intermédiaire de changement consiste à vivre le changement. Les personnes expérimentent soit de nouvelles façons de percevoir leur rôle et celui des autres, soit de nouvelles habitudes de travail, soit encore de nouveaux comportements.

C’est une période qui peut être difficile à vivre, car tout y est nouveau, encore flou, les perspectives ne sont pas clairement établies. W Bridges appelle ce temps : la zone neutre.

Dans ce temps de déplacement, les employés ont besoin d’être compris, par la direction, dans leurs tentatives d’apprentissage et d’être associés au processus en cours. Il est nécessaire, autant que possible, de la laisser jouir d’une véritable capacité d’influencer positivement le changement, de faire des propositions d’amélioration.

Dans cette phase, l’organisation est dans une logique double :

  • normative, car il faut mettre en oeuvre les nouveaux processus, faire respecter de nouvelles règles, et donc les affirmer;
  • pédagogique, car il s’agit bien de nouveaux apprentissages, et ceux-ci seront nécessairement progressifs et non dénués d’erreurs.

Au final, on pourrait résumer le positionnement du manager en deux mots : arbitrer (entre les résultats à obtenir et les apprentissages nouveaux) et écouter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s